L’art de la rencontre tissulaire en ostéopathie structurelle

Ostéopathie dans le Champ Tissulaire

Les objectifs

Permettre à l’apprenant d’aborder la dimension de la rencontre avec son patient par le biais des manipulations structurelles tissulaires et articulaires et dépasser une conception mécaniste de ses interventions.

Les principes

A travers l’apprentissage des techniques tissulaires structurelles et de quelques manœuvres articulaires simples pour amener le praticien à se familiariser avec la mise en place de cet espace de rencontre, lui permettre une efficience accrue de ses interventions en ouvrant une nouvelle dimension des possibles.

Les contenus

Bien que les lois mécanistes de nos interventions ostéopathiques soient de rigueur, il est important que le thérapeute dépasse sa préoccupation analytique et privilégie la rencontre avec son patient en tant qu’« être ».

A cette fin, la formation propose de se servir des techniques tissulaires structurelles et de quelques techniques articulaires simples pour mettre en jeu les processus de rencontre et la phénoménologie émergente qui en découle.

Au-delà d’une équilibration tissulaire qu’amène la manipulation, le but est de susciter, suivre et dynamiser des processus qui apparaissent quand le thérapeute permet la co-création d’un espace « flottant » ou « espace de rencontre » appelé également « espace sensible partagé », et ce par son engagement dans la relation thérapeutique tactile.

Ainsi la manipulation ostéopathique prend une nouvelle dimension ; le thérapeute fait partie de l’expérience du soin avec son patient ; tous deux sont touchés par les phénomènes sensibles liés à la relation de « non-séparabilité » créée par le praticien.

La formation aborde les processus tactiles et perceptifs nécessaires à la mise en place de cette co-construction thérapeutique ainsi que les prises en compte perceptives, sensibles et gestuelles pour y parvenir.

Le geste thérapeutique devient un mode d’interrogation à l’intérieur de cet espace sensible partagé, et notre action a pour but de laisser émerger, sans l’entraver, la réponse à notre geste thérapeutique en dépassant ainsi un simple aspect correctif.

Première session : 3 jours

1er jour :

Introduction et présentation de la méthode :

Le modèle de fonctionnement

Phénoménologies et situations de rencontre

Le contact perceptif

La lésion ostéopathique au sein du tissu conjonctif

Description des morphologies lésionnelles caractéristiques

Pratiques : Recherche des qualités mécaniques qui signent la lésion ostéopathique

Recherche et expérimentation des points sur le membre supérieur

Recherche et expérimentation des points sur le membre inférieur.

2ème jour :

Introduction du geste thérapeutique et du pôle de l’action.

Expérimentation de la gestuelle ; training sur des points caractéristiques

Application aux localisations du membre supérieur :

– carrefour supérieur, épaule, omoplate, coude poignet main

Application aux localisations du membre inférieur

  • Adducteurs, genou, cheville, pied

Travail de mise en place d’une co-construction dans les manipulations cervicales assises

Pratiques intensives

3ème jour :

Introduction des notions de « points opérants », définition et méthodologie,

Introduction des notions de qualité de présence et sa gestion dans la rencontre thérapeutique

Re-contextualisation des :

  • Situations de rencontres
  • Non séparabilité et pôle de l’action
  • Mise en évidence et hiérarchisation des lésions rencontrées

Abord de la phénoménologie qui en découle,

Recherche des lésions ostéopathiques tissulaires sur le rachis,

Répercussions sensibles sur la co-construction créée par le thérapeute

Méthodologie de la recherche des lésions

Mise en évidence des lésions opérantes

Introduction du geste thérapeutique appliqué au rachis.

Deuxième session : 2 jours

4ème jour :

Pratiques : Expérimentation du geste thérapeutique sur le rachis en corrélation avec la co-construction amenée par le thérapeute : construction d’un « thrust » qui sollicite la co-construction

Applications tissulaires et articulaires :

  • Au rachis cervical
  • Au rachis dorsal
  • Au rachis lombaire

Abord des localisations du bassin : description, expérimentation et pratiques intensives

Correspondances pratiques avec les chaines des membres

Précisions sur les localisations des membres supérieur et inférieur

5ème jour :

Thème : les conjonctifs particuliers; intra abdominal, ATM

Introduction à l’abord du conjonctif intra abdominal :

Les voies de passage

Les correspondances vertébro-viscérales

Les ptôses et leurs corrections : estomac, reins, vessie

Méthodologie de l’abord abdomino-pelvien

Le geste thérapeutique sur le conjonctif de soutien

L’articulation temporo mandibulaire

Relations ATM et cervicales hautes

Méthodologie et traitements :

  • Cas aigus
  • Cas chroniques

Thème : Synthèse clinique et pratique : techniques tissulaires ou articulaires ?

Les choix stratégiques

En fonction des possibilités, mise en place d’un atelier clinique avec des patients, traités par des stagiaires et supervisés par le formateur.

Discussions sur les cas rencontrés

Modalités d’évaluation

Évaluation formative et QCM en fin de formation

MOYENS PÉDAGOGIQUES

Salles tables de manipulation, Ordinateur, Vidéo projecteur, Modèles anatomiques, PowerPoint, Documents distribués en amont.

MÉTHODES PÉDAGOGIQUES

Travail en présentiel, Exposés théoriques et pratiques, Corrections personnalisées

Bibliographie : https://www.revue.sdo.osteo4pattes.eu/spip.php?article2336

PRIX DE LA FORMATION

Frais pédagogiques : 1000 €
Frais d’inscription : 30 €