Ostéopathie structurale intra-conjonctive – le structurel sans crac

Ostéopathie dans le Champ Tissulaire

OBJECTIFS PÉDAGOGIQUES

  • Permettre à l’apprenant d’utiliser les outils structurels dans un concept intra conjonctif
  • Repérer une lésion structurale intra conjonctive
  • Localiser et apprécier les paramètres de la lésion intra conjonctive dans les différents éléments structurants du conjonctif en tension en compression, dans l’organisation des éléments entre eux
  • Apprécier le changement d’état, de viscosité et de déformabilité du conjonctif
  • Appliquer l’approche intra conjonctive dans son arsenal thérapeutique

LES CONTENUS

J1 matin

  • Mise en perspective du concept structurale intra conjonctif : lésion intra conjonctive (LIC)
  • Sa place dans le Structurel, dans l’ostéopathie générale : le chaînon manquant
  • Explication théorique du modèle
  • Mise en évidence de la LIC
  • Mise en évidence d’une LIC en compression sur le segment jambier

j1 Après-midi

  • Définition des paramètres conjonctifs du patient
  • Définition des paramètres de la LIC
  • Mise en contrainte fonctionnelle Flexion /Torsion
  • S’appuyer, pas appuyer
  • Déclinaison du protocole de mise en contrainte de la LCI
  • Objectivation du résultat sur différentes zones du corps (Bassin, ischion, épine omoplate etc)

J2  matin

  • Mise en évidence de la LCI en tension
  • Mise en évidence de la LIC en traction de membre inférieur, supérieur
  • Mise en place des techniques correctives
  • Détermination d’un protocole commun
  • Mise en évidence sur Epaule, hanche, trapézo-métacarpienne, viscéral etc

J2 Après-midi

  • L’appui dans le sol au travers de la LIC par compression ou tension
  • Les différents outils de mise en compression, en tension
  • La gestion des éléments entre eux
  • La viscosité newtonienne et non newtonienne et son implication dans le temps de travail sur la LIC
  • Hypo/Hyper une autre logique pour les pathologies courantes

J3 Matin

  • Le crane en intra conjonctif
  • CO
  • Frontal
  • Sphénoîde
  • Temporaux
  • le travail intra conjonctif du bébé à l’adulte (iliaque intra osseux, omoplate IOX , epaule IOX…)

J3 Apres-midi

  • Viscéral
  • Les leviers de la mise en contrainte, externes, internes
  • L’objectivation du changement
  • La déclinaison sur quelques pathologies
  • Révision
  • Conclusion

LES MOYENS PÉDAGOGIQUES

1/ Pour la partie conceptuelle la méthode est principalement expositive. Cependant elle inclus des phases participatives et inductives.

Rappelons que ce concept crânien structurel est une relecture mécaniste du concept classique que connaît l’apprenant. Celui-ci a déjà adapté et modifié son geste technique parfois sa conception du crânien avec l’expérience professionnelle et s’est souvent éloigné du concept de base.

La méthode expositive est utilisée pour présenter le concept de tenségrité et le modèle structurel crânien en termes de mécanique et de gestuelle propre à toute activité corporelle. Les méthodes participatives et inductives offrent à l’apprenant la possibilité de s’approprier tout ou partie du modèle. L’apprenant s’appropriera plus facilement les fondamentaux du concept structurel en les intégrant à son activité habituelle et à a pratique professionnelle quotidienne.

  • Le formateur reformule le concept classique de l’ostéopathie en insistant sur les zones d’ombre de la théorie ou de la mise en pratique.
  • Le formateur propose une autre théorie inspirée de la tenségrité dont il expose les grands principes.
  • Dans un deuxième temps le formateur interroge les apprenants sur leur façon de pratiquer au quotidien et souligne les écarts potentiels entre l’application classique et le quotidien de l’apprenant.
  • Le formateur interroge les apprenants sur le respect ou non des principes biomécaniques au travers de la réalisation pratique du modèle structural intra conjonctif décliné sur une ou deux techniques selon ce nouveau concept.

2/ Pour la partie technique et pratique, la méthode démonstrative est privilégiée.

  • Le geste technique est analysé et expliqué au travers du prisme de l’ostéopathie structurelle et de la tenségrité.
  • Il est réalisé par le formateur en insistant sur les caractéristiques particulières de la mise en place des prises et des contacts (« civilités tissulaires »)
  • Il est ensuite réalisé en vitesse réelle sur 2 ou 3 stagiaires. Une planche photo résumant la position du patient et du thérapeute et la prise est laissée visible en power point.
  • Il est alors reproduit par l’apprenant sous la surveillance du formateur et / ou de l’assistant.
  • Le formateur adapte et corrige l’apprenant sur les détails de la mise en œuvre (prise, contact, organisation gestuelle)
  • L’apprenant évolue peu à peu vers l’autonomie du geste adapté à ses particularités morphologiques.

La méthode démonstrative permet à l’apprenant de retrouver certains aspects de son exercice classique en prenant en compte les variantes d’organisation gestuelle imposées par le concept structural intra conjonctif (table basse, tabouret à roulettes, proximité avec le patient)

Les cours sont donnés en Français avec un support de type power point. Un support de cours est distribué en amont du cours afin d’éviter les prises de notes intempestives.

La pratique est faite sous forme, démonstrative et chaque stagiaire est corrigé et accompagné lors des répétitions pratiques faites en binôme.

LES MODALITÉS D’ÉVALUATION  

Les connaissances théoriques et pratiques sont appréciées au cours des mises en situation et des pratiques

PRIX TOTAL

Frais pédagogiques : 600 euros

Frais d’inscription : 30 euros